[Aller au menu]

Vous êtes ici :

Dossier : que deviennent nos déchets ?

Une fois triés et collectés, la plupart de nos déchets ont encore du chemin à parcourir pour être recyclés.

Chiffres : 47% des déchets sont destinés au recyclage (en 2007) + 27% de déchets triés et donc recyclés (en 2007 par rapport à 2005)

Les ordures ménagères

Ces éléments ne sont pas transformés sous forme d’autres produits manufacturés mais peuvent cependant être valorisés sous forme d’énergie électrique et de matières réutilisables (pour les sous couches des routes et les remblais par exemple). Dans un premier temps acheminés vers le centre de transfert de Lège-Cap Ferret, ils sont ensuite transportés et incinérés à l’usine d’Astria à Bègles.
Les épluchures de légumes, marc de café avec filtre, sachets de thé, coquilles d’œuf traités séparément peuvent produire du composte.

Les emballages

Les emballages sont acheminés vers le centre de tri du Teich, où versés sur un tapis roulant, ils sont triés par matériaux.
Les déchets recyclables sont compressés par famille de matériaux sous forme de cubes. Ils sont ensuite transportés dans les industries de recyclage pour y connaître une transformation et une nouvelle utilisation.
Le carton est, par exemple, recyclé en usine papetière. Les déchets non recyclables sont envoyés vers l’usine d’Astria pour y être incinérés.

Aperçu de la réutilisation des emballages
Cliquer pour agrandir l'image

Pour avoir un aperçu de la réutilisation des emballages :

On peut fabriquer un pull en fibre polaire avec 27 bouteilles de plastique, une voiture avec 19000 boites de conserve, un vélo avec 670 canettes de soda. Pour faire 100 feuilles de papier il faut un arbre de 2 mètres de haut, 50litres d’eau et l’équivalent en énergie de 50 ampoules. Pour réaliser 100 feuilles de papier recyclé non blanchi il suffit de 2 journaux, 8 litres d’eau et l’équivalent en énergie de 8 ampoules.

Le verre

Le verre est recyclable à 100% et réutilisable à l’infini. Une bouteille recyclée permet de réaliser une bouteille neuve sans perte de qualité, ni de quantité.
Les agents de collecte récupèrent le verre et le transportent au centre de traitement IPAQ à Izon (33).
Le verre y est trié et broyé pour devenir du calcin. Ce matériau est ensuite fondu à 1500°C à l’entreprise OI Manufacturing à Vayres (33) puis moulé pour réaliser de nouveaux emballages en verre.

La ferraille

La ferraille est recyclée dans des aciéries ou des fonderies.

Le bois

Le bois est recyclé en panneaux agglomérés ou en bois pour chaufferie.

Les déchets spéciaux

Les déchets toxiques sont retraités et revalorisés. L’huile de vidange est recyclée. Les piles, qui sont retraitées et revalorisées. Les huiles alimentaires sont valorisées pour donner de l’énergie.
Une pile bouton contient 1 gramme de mercure. C’est assez pour polluer 1m3 de terre pendant 50 ans et 400 litres d’eau.

Les déchets de soin

Les déchets sont collectés par l’entreprise « VEOLIA Propreté » et acheminés vers l’unité spécialisée de Bassens ou ils sont valorisés, par incinération, sous forme d’énergie.

Les encombrants

Ils sont utilisés comme combustibles de substitution pour alimenter les cimenteries.

Les déchets verts

Les déchets verts sont transformés en composte.

Les gravats

Les gravats sont enfouis.

D3E

Ces déchets sont récupérés par la société agrée « OCAD3E », éco-organisme chargé de leur traitement. La SCOP « atmosph’AIRRE » assure le recyclage des consommables informatiques (cartouches d’encre, toners…) Le Club Informatique Andernos Nord Bassin récupère les matières électroniques et les cartouches usagées.

Les luminaires

Les luminaires, à savoir les vieilles ampoules, tubes fluorescents (néons), lampes fluo-compactes et lampes à leds peuvent être recyclées. La collecte et le traitement sont réalisés par la société « Récylum » qui reçoit une éco-contribution sur chaque luminaire vendu.